Déguisements Massacre a La Tronconneuse

1 - 1 sur 1 résultat


Filtrer
0

En 1973, lors d'une perquisition à la ferme de Thomas Hewitt, ancien employé de l'abattoir de Travis County, au Texas, la police découvrait les restes de 33 êtres humains. Cette effroyable trouvaille mit en émoi la population locale. Arborant les grotesques masques de chair de ses victimes et brandissant une tronçonneuse, le tueur fut macabrement surnommé Leatherface. Les autorités locales abattirent un homme portant un masque de cuir, mettant ainsi fin à l'affaire, mais au cours des années suivantes, plusieurs personnes accusèrent la police d'avoir bâclé l'enquête et d'avoir tué un innocent en toute connaissance de cause. Pour la première fois, la seule victime ayant survécu au massacre brise le silence et raconte ce qui est vraiment arrivé cette nuit-là, sur une route déserte du Texas, à cinq personnes qui sans le savoir, roulaient vers leur pire cauchemar... Et pour la nuit du 31 octobre, découvrez notre sélection de déguisements Halloween et n'oubliez pas un accessoire pour déguisement !

C'est en 1974 que sort Massacre à la tronçonneuse, un film américain qui se posera vite en référence du film d'horreur pour tous les amateurs du genre. Le film est interdit de salle en France jusqu'en 1982, où il est enfin diffusé avec une interdiction aux moins de 18 ans. Il est censuré dans d'autres pays comme la Grande Bretagne jusqu'en 1999 et en Finlande jusqu'en 1996. Inspiré de faits divers réels, notamment par le biais du personnage de Leather Face qui fait référence à Ed Gein, un tueur en série qui a sévi dans le Wisconsin jusqu'en 1957 et a assassiné pas moins de 15 femmes, Massacre à la tronçonneuse est pour son réalisateur, Tobe Hooper une métaphore de l'époque dans laquelle il naît: le Watergate, une défiance croissante vis à vis des élites politiques et une certaine appréhension face aux évènements sociaux d'alors. En 1986, 1990 et 1994 sortent respectivement les suites: Massacre à la tronçonneuse 2 du même réalisateur, Massacre à la tronçonneuse 3 de Jeff Burr, et Massacre à la tronçonneuse 4, la nouvelle génération de Kim Henkel.


Le scénario, loin d'être élaboré, est plus un pretexte à montrer des scènes d'horreur qu'à raconter une histoire: 5 amis partis pour faire la fête passent par le Texas avec leur mini bus. L'endroit leur apparaît soudainement inquiétant, comme cet homme qu'ils prennent en auto stop, malsain et visiblement dérangé, à l'image d'un Jason ou d'un Freddy Krueger. Ils arrivent enfin à se débarasser de l'angoissant personnage lorsqu'une panne d'essence les oblige à s'arrêter dans une station service. A côté se trouve une maison abandonnée qui suscite leur intérêt. Une fille et un garçon, poussés par leur curiosité, tentent de s'y aventurer...au péril de leur vie puisqu'un boucher couvert d'un masque fait irruption dans la pièce et les découpe à coup...de tronçonneuse. Au fur et à mesure, les adolescents sont tous massacrés, un par un.


Le saviez-vous? Le film a été reconnu pour l'originalité de sa réalisation et a reçu le prix de la critique au Festival international du film fantastique d'Avoriaz en 1976. Seul un membre du groupe est assassiné avec une tronçonneuse, les autres succombent sous un croc de boucher, un réfrigérateur et une masse. Le choix de la tronçonneuse est plus prosaïque qu'il n'y paraît: Tobe Hooper l'avait choisi car selon lui, le bruit de cet engin remplaçait avantageusement un bruitage et une ambiance sonore créés de toute pièce, trop coûteux,à son goût. Le choix des acteurs et de la région du tournage, le Texas, dont tous sont issus est aussi un choix purement...économique! En tout, le film aura coûté 140 000 dollars.