Livraison toujours gratuite dès 0€                  Livraison 24h               Satisfait ou remboursé         

Mon compte
Je m'identifie :
Je crée mon compte :
Mon panier

0

Votre panier est vide
Retour

Le dessin animé Aladdin

Aladdin est le 40e long-métrage d'animation et le 31e « Classique d'animation » des studios Disney. Sorti en 1992, il s'inspire du conte des Mille et Une Nuits Aladin ou la Lampe merveilleuse mais aussi du film Le Voleur de Bagdad (1940). Il a été réalisé dans la période nommée Second âge d'or de Disney, débuté par la sortie de La Petite Sirène (1989). L'adaptation d'Aladdin est le film à succès le plus important de l'année 1992, récoltant 217 millions de dollars aux États-Unis et plus de 504 millions dans le monde.

Le film a été réalisé par John Musker et Ron Clements, qui venaient de finir d'écrire et de réaliser La Petite Sirène (1989). La bande originale musicale du film a été composée par Alan Menken, sur des paroles de Howard Ashman et Tim Rice. La version originale anglophone d'Aladdin comprend les voix des acteurs Scott Weinger, Jonathan Freeman, Linda Larkin, Frank Welker, Gilbert Gottfried, Douglas Seale, et Robin Williams dans le rôle du Génie de la lampe.

Aladdin a fait l'objet de deux suites, sorties directement en vidéo : Le Retour de Jafar (1994) et Aladdin et le Roi des voleurs (1996), ainsi qu'une série télévisée, Aladdin (1994-95), et des bandes-dessinées.

Les Personnages :

  • Aladdin : un jeune garçon des quartiers populaires conscient de sa haute destinée. La cour qu'il fait pour obtenir les faveurs de Jasmine montre qu'il a la persévérance nécessaire. Il est un cœur pur, comme un « diamant brut », incapable d'offrir rubis et émeraudes à sa belle, mais capable en revanche de lui présenter une pomme bien brillante avec un charme qu'aucun prince ne pourrait égaler.
  • Jasmine : l'héroïne contemporaine-type des films Disney. Elle est indépendante, elle a du cran et elle suit les inclinations de son cœur. Jasmine a souffert de la vie confinée au palais et étouffe sous la tutelle de son père, le Sultan. Elle décide donc de se déguiser et de se rendre au marché. À la suite d'une altercation avec un marchand, Aladdin la tire de ce mauvais pas.
  • Le Génie : un esprit qui peut se métamorphoser à volonté et prendre toutes les formes à la vitesse de l'éclair. Il adore les calembours, les blagues, les gags visuels, les grands éclats de rire - et la liberté. Il est vieux comme le monde, entièrement bleu et ne peut s'empêcher de ridiculiser les tyrans.
  • Jafar : le méchant vizir, le fourbe conseiller du Sultan. Le sinistre Jafar est un traître qui intrigue pour se débarrasser du Sultan, prendre sa place, monter sur le trône et épouser la princesse. Dans le premier film de la série, il prend la forme d'un cobra royal et d'un génie rouge. Dans le second film, Le Retour de Jafar, il garde son aspect de génie malfaisant lorsqu'il s'irrite. Iago finira par l'éliminer en jetant sa lampe noire dans la lave incandescente.
  • Abu : l'alter ego d'Aladdin, un petit sapajou que ses chapardages mettent dans des vilains draps, mais qui s'en tire grâce à son grand cœur. C'est aussi le seul ami d'Aladdin au début du dessin animé (Je vole).
  • Iago : un perroquet proche de l'Ara macao. Initialement l'alter ego de Jafar, il rêve de pouvoir faire avaler au Sultan les gâteaux moisis qu'il lui donne. Il trahit Jafar et se repent dans le second film, notamment en jetant la lampe noire de Jafar, devenu génie, dans la lave en fusion.
  • Le Sultan : le père de Jasmine. Esprit brouillon, amateur de jouets, c'est un monarque plein de bonté qui ne rêve que de voir son unique enfant mariée et heureuse. Mais avec sa candeur, à moins qu'il se trouve quelqu'un pour lui ouvrir les yeux sur son conseiller, il ne vivra pas assez vieux pour offrir des jouets à ses petit-enfants.
  • Rajah : Rajah est le tigre domestique, ami de Jasmine, vivant au palais.
  • Rasoul : Capitaine de la garde royale du Sultan, autrefois au service de Jafar.